fbpx

L’éducation des adultes amène son lot de questionnements tant chez les parents que chez les jeunes. On

entend différentes opinions et plusieurs d’entres elles sont souvent fausses. Mais au fond, est-ce réellement

différent l’obtention d’un diplôme d’études secondaires (DES) au secteur adulte versus au secteur jeune?

 

Défaisons les préjugés afin de mieux comprendre la réalité du

programme de formation générale à l’éducation des adultes (EA).

 

 

Mythes ou réalités?

 

 

 

 

 

 

 

L’éducation des adultes, c’est pour les décrocheurs! 

MYTHE : Les élèves s’inscrivent pour différentes raisons. Les objectifs et les bagages des élèves font en sorte que la clientèle est très variée.

Les élèves peuvent travailler à leur rythme!

RÉALITÉ : Mais attention! Il y a un certain rythme attendu par le ministère de l’Éducation du Québec (MEQ).

Les élèves peuvent se présenter en classe ou s’absenter quand ils veulent!

MYTHE :  Le respect de l’horaire est attendu. Le manque d’assiduité nuit au rendement.

Les élèves sont laissés à eux-mêmes avec leur module!

MYTHE : Les enseignants sont disponibles pour accompagner les élèves au quotidien et chaque élève a un tuteur qui le suit.

 

Le DES obtenu à l’éducation des adultes a moins de valeur que celui obtenu au secteur jeunes!

MYTHE : Les deux diplômes ont la même valeur et sensiblement les mêmes règles d’obtention.

 

C’est plus facile à l’éducation des adultes. Les élèves comprennent la matière plus facilement!

MYTHE : C’est le même niveau de difficulté. C’est le type d’enseignement qui est différent (individualisé).

 

Abonnez-vous à notre infolettre

Aller au contenu principal